Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > slider > COUP DE COEUR : « Américanah » de Chimamanda Adichie

 

COUP DE COEUR : « Américanah » de Chimamanda Adichie

Lire le dernier roman de Chimamanda Adichie ne vous donnera pas de clefs pour déchiffrer les élections présidentielles qui se déroulent actuellement au Nigeria. Néanmoins, ce roman vous introduira dans l’imaginaire et la vie des classes moyennes nigérianes qui font des allers-retours entre le Nigéria, les États-Unis et l’Europe. Ifémelu quitte le Nigéria pour aller faire ses études aux États-Unis en laissant derrière elle son amour de jeunesse, Obinze. Elle découvre la difficulté d’être noire et de se faire une place. C’est en écrivant un blog sur la question de la race et du racisme aux Etat–Unis qu’elle devient une star et qu’elle échappe à la discrimination et à la pauvreté.

Pendant ce temps Obinze est parti faire ces études en Grande-Bretagne avant de revenir au Nigéria et de se marier. Au bout de quinze ans, le Nigéria et Obinze manquent à Ifemelu. Le retour dans ce Nigéria en évolution permanente est plus difficile que prévu même quand on vient d’un pays où on a vécu la discrimination de couleur au quotidien. C’est donc un excellent portrait d’une immigrée qui par le biais d’un aller-retour met en lumière les contradictions des sociétés nigériane et américaine. C’est aussi le regard d’une féministe affirmée sur ces deux sociétés.
Adichie, après son merveilleux roman « L’autre moitié du soleil » s’impose avec « Américanah » (vendu à 500 000 exemplaires aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne) comme une figure majeure de la littérature.

« Américanah » Chimamanda Ngozi Adichie Edition Gallimard 2014. Empruntable au Cridev.

Du même auteur « L’autre moitié du soleil » folio poche et « Nous sommes tous des féministes »

COUP DE COEUR : « Américanah » de Chimamanda Adichie

vendredi 3 avril 2015, par cridev .

Lire le dernier roman de Chimamanda Adichie ne vous donnera pas de clefs pour déchiffrer les élections présidentielles qui se déroulent actuellement au Nigeria. Néanmoins, ce roman vous introduira dans l’imaginaire et la vie des classes moyennes nigérianes qui font des allers-retours entre le Nigéria, les États-Unis et l’Europe. Ifémelu quitte le Nigéria pour aller faire ses études aux États-Unis en laissant derrière elle son amour de jeunesse, Obinze. Elle découvre la difficulté d’être noire et de se faire une place. C’est en écrivant un blog sur la question de la race et du racisme aux Etat–Unis qu’elle devient une star et qu’elle échappe à la discrimination et à la pauvreté.

Pendant ce temps Obinze est parti faire ces études en Grande-Bretagne avant de revenir au Nigéria et de se marier. Au bout de quinze ans, le Nigéria et Obinze manquent à Ifemelu. Le retour dans ce Nigéria en évolution permanente est plus difficile que prévu même quand on vient d’un pays où on a vécu la discrimination de couleur au quotidien. C’est donc un excellent portrait d’une immigrée qui par le biais d’un aller-retour met en lumière les contradictions des sociétés nigériane et américaine. C’est aussi le regard d’une féministe affirmée sur ces deux sociétés.
Adichie, après son merveilleux roman « L’autre moitié du soleil » s’impose avec « Américanah » (vendu à 500 000 exemplaires aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne) comme une figure majeure de la littérature.

« Américanah » Chimamanda Ngozi Adichie Edition Gallimard 2014. Empruntable au Cridev.

Du même auteur « L’autre moitié du soleil » folio poche et « Nous sommes tous des féministes »