Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > slider > Edito Novembre 2014 : La politique internationale c’est trop compliqué pour (...)

 

Edito Novembre 2014 : La politique internationale c’est trop compliqué pour moi !

Comment se positionner en Citoyen International dans les conflits au Moyen Orient (Irak, Syrie, Gaza, Lybie..), en Europe (Ukraine...) mais aussi en Afrique (Mali, Darfour...) ou en Asie (Afghanistan...) ?

Difficile certes, mais il nous semble que nous devons d’abord faire l’effort de l’information sur les causes de ces conflits. Cet effort d’analyse concerne principalement l’identification des instrumentalisations par les intérêts économiques (et militaires) et la mise en lumière des injustices et mépris subits par les populations (aux niveaux économique, social et culturel comme par exemple l’aspiration des Kurdes à la reconnaissance de leur culture).

il nous reste ensuite à trouver la manière de soutenir l’expression des forces démocratiques qui luttent pour la promotion des droits humains des peuples concernés (droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux). L’identification de ces acteurs de la société civile porteurs de ces valeurs est difficile et délicate au regard de la multiplicité des acteurs engagés dans ces conflits aux ramifications complexes
Pour le moins, nous nous devons d’être acteurs d’une pression d’opinion qui rappelle notre engagement plus un monde plus juste, plus solidaire et plus respectueux des personnes....et qui condamne les actions et situations qui vont contre cette perspective.

Ainsi, pour nous Cridev, ce mois-ci nous vous invitons d’une part, à travers le festival Alimenterre à soutenir les alternatives agricoles et alimentaires qui visent la fin de la malnutrition et la souveraineté alimentaire et d’autre part, à agir localement avec les associations qui ici se préoccupent de la situation des migrants afin d’améliorer leur accueil et la reconnaissance de leurs droits humains.


Jean-Luc Biche, co-président du Cridev

Edito Novembre 2014 : La politique internationale c’est trop compliqué pour moi !

mardi 4 novembre 2014, par cridev .

Comment se positionner en Citoyen International dans les conflits au Moyen Orient (Irak, Syrie, Gaza, Lybie..), en Europe (Ukraine...) mais aussi en Afrique (Mali, Darfour...) ou en Asie (Afghanistan...) ?

Difficile certes, mais il nous semble que nous devons d’abord faire l’effort de l’information sur les causes de ces conflits. Cet effort d’analyse concerne principalement l’identification des instrumentalisations par les intérêts économiques (et militaires) et la mise en lumière des injustices et mépris subits par les populations (aux niveaux économique, social et culturel comme par exemple l’aspiration des Kurdes à la reconnaissance de leur culture).

il nous reste ensuite à trouver la manière de soutenir l’expression des forces démocratiques qui luttent pour la promotion des droits humains des peuples concernés (droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux). L’identification de ces acteurs de la société civile porteurs de ces valeurs est difficile et délicate au regard de la multiplicité des acteurs engagés dans ces conflits aux ramifications complexes
Pour le moins, nous nous devons d’être acteurs d’une pression d’opinion qui rappelle notre engagement plus un monde plus juste, plus solidaire et plus respectueux des personnes....et qui condamne les actions et situations qui vont contre cette perspective.

Ainsi, pour nous Cridev, ce mois-ci nous vous invitons d’une part, à travers le festival Alimenterre à soutenir les alternatives agricoles et alimentaires qui visent la fin de la malnutrition et la souveraineté alimentaire et d’autre part, à agir localement avec les associations qui ici se préoccupent de la situation des migrants afin d’améliorer leur accueil et la reconnaissance de leurs droits humains.


Jean-Luc Biche, co-président du Cridev