Des problèmes d'affichage ? Consultez ce mail dans votre navigateur.

CRIDEV Infos

Février 2018

Solidarité internationale : dérives néocoloniales ?

Édito vidéo - Solidarité internationale : dérives néocoloniales ?

L'agenda du CRIDEV

On joue au CRIDEV !

Jeudi 08 février de 14h00 à 17h00 au CRIDEV

Nous vous invitons à venir découvrir le jeu Equitum, jeu de commerce dans lequel nous mobiliserons : ressources, populations et commerçants afin d’effectuer des échanges avec les pays voisins. Mais attention, dans ce jeu de cartes, il ne faut pas trop gagner ou alors vous perdrez… Saurez-nous commercer sans dominer ? Pour le savoir, rendez-vous le jeudi 8 février à 14h au CRIDEV !

Si vous possédez des jeux qui vous semblent intéressants par rapport à nos thématiques n’hésitez pas à les emmener.

Soirée Apéro nomade

Jeudi 08 février à 18h30 au CRIDEV

Un Cridev transformé en bar clandestin. Une soirée trucs et astuces pour les voyageuses et voyageurs.

Apportez un truc à boire et grignoter à partager.

Soirée causerie avec les Amitiés Kurdes de Bretagne

Mercredi 14 février à 18h30 au CRIDEV

Soirée auto formation sur le(s) Kurdistan(s) au CRIDEV avec au menu : découvrir l’histoire des trajectoires de ces peuples en lutte qui ne sont peu ou pas abordées à l’école, à l’université etc, se former et se donner des billes collectives de compréhension sur la question, se forger une autre grille de lecture que celle véhiculée par les médias mainstream…

Soirée
« Volontourisme »

Lundi 19 février à 18h30 au CRIDEV

1ère partie : « Tu veux faire de l'humanitaire ? Te rendre utile ? »

2ème partie : Témoignage de Camille, 4 mois en Argentine.

Soirée causerie - rencontre avec Ibrahim Sountara

Jeudi 22 février à 18h30 au CRIDEV

Dans les livres figurant sur les étagères de nos bibliothèques, on nous sert souvent de longues analyses d'expert-e-s sur le phénomène migratoire.

Quid des principales et principaux concerné-e-s, à qui la parole revient trop peu…

Cette parole, Ibrahim Sountara la prend. Non tant par choix que par nécessité. Écrire s’est imposé à lui comme acte de résistance.

Atelier « La bienveillance une tendance » par le KERFAD

Jeudi 28 février à 18h30 au CRIDEV

La bienveillance nous revient un peu trop souvent aux oreilles pour la laisser passer sans rien en faire…

Nous voyons ce mot survenir au milieu de discussions, devenir la résolution de multiples institutions, s’énoncer comme une menaçante précaution dans les prises de parole, jusqu’à apparaître comme une forme d’expression obligatoire… C’est à se demander si on peut s’en passer ?

Alors… Qu’est-ce que ça désigne, qu’est-ce que ça cache ? Que veulent dire les personnes qui l’utilisent ? De quelles valeurs et principes la charge-t-on ? Qu’en faire dans nos collectifs ?

Chez nos partenaires

Conférence « Le Franc CFA, un outil de domination »

Survie 35

Le mardi 6 février à 19h00, Université Villejean, Amphi L2. Conférence de Ndongo Samba Sylla, sénégalais, économiste du développement, chargé de recherche au bureau Afrique de l'Ouest à la fondation Rosa Luxemburg.

Samedi 10 février - ZAD : Enracinons l’avenir

Notre-Dame-des-Landes

Le samedi 10 février à 12h00, sur la ZAD.

Rassemblement initié par le mouvement contre l’aéroport et pour l’avenir de la zad (Naturalistes en lutte, Copain, habitant.e.s de la zad, Acipa, Coordination des opposants) Le projet d’aéroport a donc été, enfin, abandonné, nous vous invitons donc à fêter la victoire avec nous sur ce territoire que notre lutte a protégé des appétits carnassiers des bétonneurs. La lutte continue, car il faudra défendre l’avenir de la zad contre celles et ceux qui voudront en faire un territoire normalisé.

Plus d'infos : zad.nadir.org

« En route pour le Monde : information et accompagnement vers la mobilité »

CRIJ

Le jeudi 22 février de 18h00 à 20h00, au CRIJ, 4 bis cours des alliés à Rennes – 1er étage.

Une soirée de rencontres, de ressources et  d’informations autour des projets de mobilité. Venez partager vos expériences, trouver des informations pour réaliser votre projet de mobilité avec d’autres jeunes et des professionnels qui répondront à vos questions. Ouvrez l’invitation ci-jointe et embarquez avec nous le jeudi 22 février prochain !

Pour s’inscrire, merci de remplir le formulaire.

Conférence Gesticulée « L'école de l'(in)égalité des chances »

l'UPPERCUT et 3 petits poings

Le vendredi 23 février à 20h00, à la Maison de Quartier de Villejean - Prix libre.

Certain-es sont profs, d'autres non. Tous et toutes on été élèves, aujourd'hui parents d'élèves. Ils-elles montent sur scène pour questionner l'école. La notation, la pédagogie, l'orientation... tout y passera. L'occasion de poser un regard sur la fonction de l'école dans la reproduction des inégalités sociales... 50 ans après les premiers travaux de Pierre Bourdieu sur la démocratisation désenchantée de l'enseignement, où en sommes-nous ? Les inégalités scolaires continuent-elles de sévir avec force ou se réduisent-elles sous l'impulsion des politiques éducatives successives ? Le débat est lancé...

Cette conférence gesticulée est animée par 7 bénévoles de L'UPPERCUT, université populaire basée à La Montagne (44). L'UPPERCUT (Université Populaire et Politique Encourageant les Résistances Créatrices d'UTopies) est un lieu de rendez-vous ouvert à tous et toutes pour échanger, réfléchir, expérimenter à partir des méthodes et techniques de l'éducation populaire.

Conférence-débat « Quand un peuple parle « ATD Quart Monde, un combat radical contre la misère »

ATD Quart Monde

Le mardi 20 février à 18h15, à l’Institut d’Études Politiques de Rennes.

ATD QUART MONDE vous convie avec plaisir à la Conférence-débat de Bruno Tardieu autour de son livre « Quand un peuple parle « ATD Quart Monde, un combat radical contre la misère ». Au-delà de la présentation de son ouvrage Bruno Tardieu attache une grande importance au débat avec le public.

Coup-de-cœur !

« Éducation populaire et féminisme » - Récits d’un combat (trop) ordinaire – Analyses et stratégies pour l’égalité.

Ce livre, cet ouvrage, cette brochure, cette recherche-action (je ne sais pas trop comment le/la nommer) a produit en moi de multiples prises de conscience sur ma condition de femme blanche née en France issue de classe moyennement moyenne…

Bref j’ai compris que situer mon point de vue, d’où je parle, permet de savoir où et comment je peux ou pas agir sur les questions féministes, notamment et particulièrement au sein de l’éducation populaire. Ce livre m’a permis de désacraliser le milieu « militant » de l’éducation populaire et de constater que quels que soient les milieux nous avons toutes et tous intériorisé-e-s la domination masculine.

J’ai appris que l’intime est profondément politique et pourtant encore tellement tabou… J’ai compris que les luttes féministes ne seront pas terminées même une fois que je serai morte.(Zut alors !!!)

Ce livre m’a montré à quel point les luttes féministes, anti-racistes et anti-capitalistes étaient intrinsèquement liées et finalement c’est une autre vision de la société et des rapports sociaux qui est proposée.

J’ai compris que j’étais moulée dans un système raciste qui me rend malgré moi raciste et que les Hommes sont moulés dans un système patriarcal qui vous rend malgré vous sexistes et dominants.

Et pour pouvoir agir au mieux nous avons besoin d’espaces de non-mixité entre femmes en tant que CLASSE de FEMMES pour mettre en place des stratégies de contournement, de luttes contre ses maudits systèmes qui nous sont imposés et transmis depuis notre enfance.

Cet ouvrage est complexe mais accessible.

Cette brochure part d’histoires vécues pour aller vers des luttes collectives.

Cette recherche-action explicite différents courants féministes en les connectant à des exemples réels de la vie quotidienne.

Je n’ai qu’un mot MERCI à Alexia, Annaïg, Audrey, Cécilia, Diane, Emilie, Katia, Marie, Mélo, Natacha et Tiffanie pour ce dévoilement et ce travail de recherche.

Vous pouvez trouver ce livre en dépôt vente au CRIDEV !!!

Emmanuelle A.